IX - REMERCIEMENTS

RemerciementAux lecteurs, lectrices qui ont bien voulu lire

A Porche qui a bien voulu transporter les briques

A Arthur qui n’a pas fait usage de la clio

Aux cochons de ne pas aller dans les rues

A la souris de rester cachée

Au Dormeur du Val qui ne s’est pas réveillé

Au casse-croûte qui vous a empêché de mourir de faim

Au musée qui a authentifié la bien-aimée

A l’édifice qui sert d’écrin

A nichum d’avoir prêté son corps

Au narrateur d’avoir existé

Aux trois gens d’armes d’avoir tendu la main aussi longtemps

Au touriste qui a finalement attrapé un gros poisson

A la cohérence de l’auto-route de se nicher là

A la chasse d’être tirée et visible pour tout le monde

A ceux qui ont fait proprement les trous

A la source de couler encore

A Aliénor qui prêta son fruit si riche qui n’est pas Malvirade

A l’inconnu (x) qui a donné son nom

Au cheval d’Henri de franchir encore la palissade

A ceux qui ont été oubliés

Enfin à la ou le gagnant(e) qui mérite de bénir cette histoire.

 

Je dois vous quitter car nichum part en vacances au Congo, mais si vous avez été nombreux à apprécier ces quelques lignes, je reviendrai vous hanter…

 

Post-scriptum : Vous préférez les histoires ou l’Histoire

Si vous voyez des fautes, je vous prie de bien vouloir me pardonner, car le français n’est pas ma langue maternelle, et je ne voulais pas que nichum est de problème dans cette procession.